Agé de 27 ans, Cédric Lankeu, originaire du Cameroun, est étudiant et membre fondateur de la société WETRUSTEAM SNC.  Après avoir obtenu son baccalauréat (maturité, ndlr) scientifique en 2010, il est  plus attiré par le domaine de l’ingénierie malgré le fait qu’on lui proposait de faire médecine à cette époque. Mais comme ses désirs étaient orientés de plus en plus vers les technologies de l´information et de la communication, il décidait donc deux mois plus tard de continuer en réseaux et télécommunications. De ce fait, il intégra l’Université des Montagnes au Cameroun où il évolua jusqu’à l’obtention de sa licence. Alors, juste avant sa fin de cycle, il est habité par plusieurs idées entrepreneuriales, surtout axés dans les TICs (Technologies de l´Information et de la Communication). Habité par de bonnes idées, mais ayant un manque de financement, il ressentit le besoin de devoir compléter sa formation, car c’est toujours mieux lorsqu’on entreprend dans un domaine, de pouvoir comprendre, parler ou écrire le même langage que l’équipe technique avec qui on travaillerait sur ses projets.  C’est donc de là que lui vient cette envie de continuer ses études en Informatique.

La Suisse lui ouvre ses portes en 2015, pour la suite de ses études et c’est avec plaisir et beaucoup de motivation qu´il décide d’intégrer la HEIG-VD (Haute Ecole d´Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud, ndlr). Les débuts pour ce jeune garçon furent difficiles avec l’adaptation au système d’éducation Suisse et aussi au nouvel environnement. Avec le temps il a pu adapter, il a appris de nouvelles choses, pris de nouvelles initiatives, participé à plusieurs projets. Mais il s´est dit à moment donné qu’il était temps de passer à l’action, car c’est bien beau d’avoir des idées, mais c’est toujours mieux d’oser et de passer à leurs accomplissements. Du coup, en fin d’année 2018, il décide de se lancer dans le projet d’e-commerce. L’avancement de la plateforme étant à petit pas, il trouve essentiel de travailler avec une équipe afin de réaliser ces projets porteurs qui lui tenaient à cœur. C’est ainsi qu´il s´associe à Kameni Silver et Zacharie Nguéfack, tous aussi originaires du Cameroun comme lui, pour créer WETRUSTEAM (We Trust in our Team).

Que fait WETRUSTEAM au juste ?

WETRUSTEAM est une start-up récemment créée et dont ses services sont orientés sur quatre domaines qui sont les services informatiques, l’e-commerce et la vente des produits agro-alimentaires, le transfert d’argent et l’import-export. WETRUSTEAM est une équipe qui pour l’instant est entourée d’étudiants informaticiens qui aspirent à l’entreprenariat. Leur but pour l’instant est non seulement de fournir des services dans le domaine des TICs (Web, applications mobiles, logiciels, graphisme), mais aussi d´utiliser leurs compétences en informatique pour développer les plateformes qui automatiseront par la suite ces services dans divers domaines dans lesquelles ils ont prévu travailler.  Pour l’instant, la jeune équipe travaille juste sur les projets que leurs clients leur confient et aussi sur le développement des plateformes des secteurs d’activités dans lesquelles la startup entreprend tout en suivant des procédures tierces.

Qu’est ce qui fait leur force ?

C´est une équipe de jeunes motivés, humbles et travailleurs. Ils proposent des solutions professionnelles à des tarifs bon marché (à échelle étudiant).

Quand on demande à Cédric Lankeu pourquoi il a opté pour l’entreprenariat, il nous révèle que: « Je dirais tout d’abord que c’est peut-être un don car cet esprit habite en moi depuis mon enfance, et vient par après mon amour pour celui-ci. Je suis aussi entouré de bonnes personnes qui ont soif du succès entrepreneurial ».   Jeune étudiant en Suisse dans un milieu européen nous lui avons demandé aussi comment s´est passé son intégration en Suisse, et lui de répondre: «  Comme tout étranger Africain, les deux premières années ont été difficiles. J’ai été plusieurs fois choqué par les attitudes de certaines personnes, mais j’ai appris à me surpasser de cela. Ça m’a rendu plus fort. Pour surmonter mes difficultés, je me disais toujours ceci : « on est tous ensemble, mais on n’a pas tous les mêmes objectifs. Il faut rester positif et se focaliser sur ses centres d’intérêts ».

 

Merlin Tchouanga