La communauté Afro-descendante de Suisse s´est réunie ce 03 février 2020 à Lutry sous l´initiative d´une jeune dame Amani Bathily, 26ans, née d´une mère anglaise et d´un père sénégalo-guinéen. Ayant grandi à Pully, et partie à 15 ans continuer ses études en Angleterre, puis en Ecosse, elle a été marquée par le phénomène de « Black British », qui est une culture et une identité reconnues dans les pays anglo-saxons et qui consiste à revendiquer le fait d’être britannique ainsi que “noir”. Ceci n´étant ni une contradiction ni un handicap. « Cette réalité n’était pas celle que j’avais connue en Suisse où la communauté afro-descendante peine à pouvoir être reconnue et entendue par ses concitoyen-ne-s suisses. Mais je crois fermement qu’en Suisse il existe, comme dans les pays anglo-saxons, une culture afro-descendante suisse et que celle-ci mérite reconnaissance et respect. », explique-t-elle. Elle ajoute : « il n’existe pas assez de représentations publiques de nos demandes et besoins, voire simplement de notre existence au sein de la population suisse. SAFRO aura pour but de remédier à cela et à travers diverses activités de soutenir et de développer la communauté afro-descendante suisse. »

C´est alors qu´elle a convié cette communauté le 03 février dernier pour leur expliquer son concept et ses objectifs. Dans sa présentation, en plus du manque de représentativité de la communauté afro-descendante dans les postes de décision en Suisse, on pouvait aussi noter comme motivation de son engagement, le fait qu´après la xénophobie, le racisme anti-noir soit le racisme le plus présent en Suisse, le fait que parmi les 200 à 300 organisations afro qui existeraient en Suisse, il n´y ait pas vraiment de synergies entre elles car celles-ci fonctionnant toutes en général en rangs dispersés. Un des objectifs de SAFRO sera donc d´essayer de faire en sorte que ces organisations puissent travailler ensemble en créant une synergie afin de fédérer ces organisations. Après cette introduction, Amani Bathily a présenté le manifeste qui tourne autour de la positivité, l´équité, l´action, la culture et l´éducation. SAFRO se veut innovante et pionnière dans la mesure où elle aimerait soutenir la communauté afro financièrement (les entrepreneurs et porteurs de projets), encourager l´entreprenariat afro car beaucoup d´idées ou entreprises sont mises en place mais disparaissent aussitôt par manque de financement, tout ceci dans le but d´avoir un impact dans les activités économiques ici en Suisse. Après un petit apéritif, Amani invitait le public à la dernière partie de cette première rencontre autour d´une table ronde où chacun pouvait expliquer son expérience en Suisse en tant qu´afro-descendant, où chacun pouvait partager ses idées sur différents domaines à aborder lors de la mise en place de cette plateforme. On pouvait par exemple noter que pour bénéficier d´un financement de projet, il faudrait par exemple fixer des critères de sélection basés sur la qualité des prestations à offrir, tout en essayant de tirer ces porteurs de projets vers le haut et de ne pas les décourager.

L’étude de marché étant toujours en cours, Amany invite par ailleurs toute personne voulant contribuer à ce projet à travers des « focus group » par exemple, à lui adresser directement un email à amani.bathily@gmail.com

Merlin Tchouanga