Connect with us

Société

La Lagune, le lien entre la Suisse et la Côte d’Ivoire

C’est en regardant des enfants tout sourire en train de jouer dans son petit village d’Azito en Côte d’Ivoire, malgré les difficultés qui jalonnent leur quotidien, que Fidel Akedjro crée son ONG «La Lagune». Il vit en Suisse depuis plus d’une cinquantaine d’années. Avec sa tante Juliette Djoman, il décide de créer en 2003, l’institut La Lagune qui œuvre dans les domaines de l’environnement, la santé, l’éducation et la lutte contre la pauvreté.

Publié

le

  C’est en regardant des enfants tout sourire en train de jouer dans son petit village d’Azito en Côte d’Ivoire, malgré les difficultés qui jalonnent leur quotidien, que Fidel Akedjro crée son ONG «La Lagune». Il vit en Suisse depuis plus d’une cinquantaine d’années. Avec sa tante Juliette Djoman, il décide de créer en 2003, l’institut La Lagune qui œuvre dans les domaines de l’environnement, la santé, l’éducation et la lutte contre la pauvreté. Une quinzaine d’années après, et en la faveur d’un documentaire éponyme, M. Akedjro raconte le parcours de son organisation non gouvernementale. Comment vous l’aide-soignant, êtes arrivé à créer cette association ? C’est grâce à mon entourage. Petit à petit des personnes de bonne volonté m’ont soutenu tant matériellement que financièrement. Au tout début c’était avec des vêtements, des boîtes de lait. J’étais seul. Je faisais ma petite cui- sine comme on dit, jusqu’à ce que je rencontre, en Suisse celles qui aujourd’hui, font partie intégrante de ce vaste projet. [Ndlr: Sonia Panazza et Marina Appenzeller] Vous attendez-vous à une aide en provenance des autorités ivoiriennes et suisses? J’attends de l’aide sur le plan technique. Du savoir-faire dans un domaine précis de notre champ d’intervention. Nous souhaitons profiter des compétences de tout corps de métier, que cela soit dans le médical, l
S'abonner ou se connecter pour lire l'article complet.
Continuer à lire
Clique ici pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *