Connect with us

Michel vous parle de sa passion pour l’Afrique

Il y en a qui aiment profiter mais je ne mets pas tous les Africains dans le même panier quand même

Michel est un Suisse que nous avons rencontré à Sion au stade de Tourbillon. Il a voulu partager avec vous son expérience avec la communauté africaine. Il nous livre dans les lignes qui suivent son vécu et son expérience dans la vie de tous les jours avec cette communauté.

Bonjour  Michel Bucher, vous êtes sur un média de proximité, vous êtes sur Afrique Opinion. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs s’il vous plaît ?

Bonjour, je m´appelle Michel Bucher, j´ai 49 ans et divorcé. Je travaille dans la mécanique de précision depuis 17 ans. J´habite à Savièse. Je suis Suisse pure souche mais Valaisan d´adoption.

Les Africains vous les côtoyez au quotidien. Quels sont vos rapports avec ces derniers ?

Oui je côtoie les Africains, j´ai des amis Africains, il n´y a pas de soucis. Je ne suis pas raciste du tout.

Avez-vous déjà été en Afrique ? Sinon aimeriez-vous un jour y aller ?

Oui bien sûr. Plusieurs fois au Cameroun et une fois au Kenya. Mon premier pays c´était le Kenya, et vu que mon ex-femme est Camerounaise, maintenant c´est très difficile de lâcher le Cameroun, je descends plus ou moins quand je peux.

Pour résumer, quel regard portez-vous sur un Africain que vous croisez dans la rue ?

Rien de spécial, pour moi c´est une personne comme une autre, rien de plus.

Avez-vous déjà eu des déceptions avec des Africains ? Avez-vous été toujours en parfaite relation avec cette communauté ?

Avec certains Africains oui. Il y en a qui aiment profiter mais je ne mets pas tous les Africains dans le même panier quand même. Il y a des bons et puis des mauvais comme chez nous les Européens. En fait, on est tous dans le même panier.

Un met africain particulièrement que vous adorez déguster c´est quoi par exemple ?

Il y a le Sanga et l´Okok chez les Camerounais que j´aime bien.

Avez-vous eu affaire aux Africains dans votre milieu professionnel jusqu´ici, vous êtes aussi par ailleurs chargé de la sécurité au stade de Tourbillon à Sion?

Au stade de Tourbillon, il y a deux Noirs qui travaillent avec moi, un Camerounais et un Ivoirien. On s´entend tous bien, on rigole bien ensemble, il n´y a pas de soucis.

Un dernier mot pour les lecteurs du magazine Afrique Opinion ?

Bien, j´espère qu´il y aura beaucoup de gens qui vont le lire.

Merci  Michel d´avoir disposé d´un peu de votre temps pour ce petit entretien sur Afrique Opinion.

Merci.

 

 

 

Michel vous parle de sa passion pour l´Afrique

Il y en a qui aiment profiter mais je ne mets pas tous les Africains dans le même panier quand même  

Michel est un Suisse que nous avons rencontré à Sion au stade de Tourbillon. Il a voulu partager avec vous son expérience avec la communauté africaine. Il nous livre dans les lignes qui suivent son vécu et son expérience dans la vie de tous les jours avec cette communauté.

Bonjour  Michel Bucher, vous êtes sur un média de proximité, vous êtes sur Afrique Opinion. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs s’il vous plaît ?

Bonjour, je m’appelle Michel Bucher, j’ai 49 ans et divorcé. Je travaille dans la mécanique de précision depuis 17 ans. J’habite à Savièse. Je suis Suisse pure souche mais Valaisan d’adoption.

Les Africains vous les côtoyez au quotidien. Quels sont vos rapports avec ces derniers ?

Oui je côtoie les Africains, j’ai des amis Africains, il n’y a pas de soucis. Je ne suis pas raciste du tout.

Avez-vous déjà été en Afrique ? Sinon aimeriez-vous un jour y aller ?

Oui bien sûr. Plusieurs fois au Cameroun et une fois au Kenya. Mon premier pays c’était le Kenya, et vu que mon ex-femme est Camerounaise, maintenant c’est très difficile de lâcher le Cameroun, je descends plus ou moins quand je peux.

Pour résumer, quel regard portez-vous sur un Africain que vous croisez dans la rue ?

Rien de spécial, pour moi c’est une personne comme une autre, rien de plus.

Avez-vous déjà eu des déceptions avec des Africains ? Avez-vous été toujours en parfaite relation avec cette communauté ?

Avec certains Africains oui. Il y en a qui aiment profiter mais je ne mets pas tous les Africains dans le même panier quand même. Il y a des bons et puis des mauvais comme chez nous les Européens. En fait, on est tous dans le même panier.

Un met africain particulièrement que vous adorez déguster c’est quoi par exemple ?

Il y a le Sanga et l´Okok chez les Camerounais que j’aime bien.

Avez-vous eu affaire aux Africains dans votre milieu professionnel jusqu’ici, vous êtes aussi par ailleurs chargé de la sécurité au stade de Tourbillon à Sion?

Au stade de Tourbillon, il y a deux Noirs qui travaillent avec moi, un Camerounais et un Ivoirien. On s’entend tous bien, on rigole bien ensemble, il n’y a pas de soucis. 

Un dernier mot pour les lecteurs du magazine Afrique Opinion ?

Bien, j’espère qu’il y aura beaucoup de gens qui vont le lire.

Merci  Michel d’avoir disposé d’un peu de votre temps pour ce petit entretien sur Afrique Opinion.

Merci.

Propos recueillis par Merlin Tchouanga

 

 

 

Clique ici pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *